LES CHEVALIERS DE LA CHANT’PL’URE

Chanson-marche
(Paroles de Achem – Musique de Achem et Ch.Guillon)

La république supprima les Comtesses, Barons, Marquis,
Tous les titres ronflants ;
Elle n’a gardé que celui de Duchesses.
Pour les bonn’s poir’s (en France y en a tell’ment).
Elle eut bien tort de se donner tant d’peine,
Car,de nos jours, malgré toutes les lois,
On voit encore au pays de Touraine,
Des Chevaliers, comme au vieux temps des Rois.
Voici leur blason tout d’abord :
De gueul’s aux trois chant’pl’ures d’or.

Les Chevaliers de la Chant’pl’ure sont des gastronomes joyeux ;
On voit tout d’suite à leur allure
Qu’ils sav’nt manger et sav’nt boire encore mieux.
De nos coteaux, de nos varennes,
Ils font connaître tout l’attrait ;
Ils font aimer les produits de Touraine,
Et surtout le vin de Vouvray….


Du jus d’la vigne ils connur’nt les délices,
Dès leur naissance en tétant leur maman,
Car en Tourain’, dans les seins des nourrices,
Il y a toujours un peu d’vin forcément.
Quand ils sont vid’s – parfois la chose arrive,
Ca boit tell’ment un fils de vigneron
On donne au goss’, pour se fair’ les gencives,
Un’ bonn’ bouteille en guise de bib’ron…
Vous avez là tout le secret
De la vigueur des gars d’Vouvray.

Les Chevaliers de la Chant’pl’ure sont des gastronomes joyeux ;
On voit tout d’suite à leur allure
Qu’ils sav’nt manger et sav’nt boire encore mieux.
De nos coteaux, de nos varennes,
Ils font connaître tout l’attrait ;
Ils font aimer les produits de Touraine,
Et surtout le vin de Vouvray….


Leurs grands aïeux juraient sur l’Evangile
De protéger la veuve et l’orphelin ;
Eux, très modern’s, estiment plus utile
De propager nos plats et nos bons vins.
Remercions-les, car pour cett’noble cause,
Ils n’hésit’nt pas à s’entraîner l’palais,
En dégustant tout un tas de bonn’s choses,
En dîners fins où l’on boit toujours frais.
Ils ont bonn’mine et s’portent bien.
Dam’ ! le peu qu’on prend çà soutient.

Les Chevaliers de la Chant’pl’ure sont des gastronomes joyeux ;
On voit tout d’suite à leur allure
Qu’ils sav’nt manger et sav’nt boire encore mieux.
De nos coteaux, de nos varennes,
Ils font connaître tout l’attrait ;
Ils font aimer les produits de Touraine,
Et surtout le vin de Vouvray….


Nos Chevaliers, très souvent dans un’cave,
Vienn’nt s’illustrer dans de fameux tournois ;
Rillons, rillett’s succomb’nt devant ces braves,
Les verr’s se dress’nt et se choqu’nt bien des fois.
La voilà mort’, l’andouillett’ sympathique,
Toute dorée aux braises des sarments,
Puis l’entre-côte et le fromag’ de bique,
Y a pas d’erreur, pass’nt un mauvais moment.
Après ces combats valeureux,
Seul’s, les bouteill’s ont l’ventre creux…

Les Chevaliers de la Chant’pl’ure sont des gastronomes joyeux ;
On voit tout d’suite à leur allure
Qu’ils sav’nt manger et sav’nt boire encore mieux.
De nos coteaux, de nos varennes,
Ils font connaître tout l’attrait ;
Ils font aimer les produits de Touraine,
Et surtout le vin de Vouvray….


La Confrérie a ses grands dignitaires,
Qui la dirig’nt toujours avec éclat ;
Ils sont aidés par de hauts fonctionnaires,
Des typ’s très chic.. On n’ les pay’ pas, ceux-là !
Il faut les voir les jours de grand’séance,
Coiffés d’un’ toque et d’un’ cap’ revêtus ;
Sur leur poitrin’ la chant’plur’ se balance,
C’est un coup d’œil qui vaut la pein’d’êtr’ vu.
C’est un’ confréri’ d’ bons garçons
Des gars d’plein’ main et sans façons !

Les Chevaliers de la Chantepleure - VOUVRAY - © 2013 www.annuaire.confreries.org